Arizona et Utah

Après Las Vegas, la route 66 et le Grand Canyon, nous avons continué notre route vers l’Arizona et l’Utah.

Centrer
Circulation
A vélo
Transports

Si vous souhaitez avoir plus d’informations sur notre itinéraire, les durées de trajet et les endroits où nous avons logé: Périple dans l’ouest des Etats-Unis – Itinéraire et préparatifs

ARIZONA – ANTELOPE CANYON ET LE LAC POWELL

 

Antelope Canyon

 

C’était la visite que j’attendais avec impatience depuis la planification de notre séjour et le moins que l’on puisse dire c’est que j’ai été… assez déçue 😐 .
La visite des canyons se fait obligatoirement en groupe. On se suit à la file indienne et le canyon est vite bondé! En plus, au moment de la visite (fin septembre) nous n’avons pas eu les effets de lumière dus au soleil 😥 A cette période de l’année, le soleil ne monte malheureusement pas assez haut. Mais grâce à l’habilité de  notre guide, qui a modifié tous les paramètres de mon appareil, j’ai pu avoir de très belles photos ne représentant pas vraiment la réalité, mais très esthétiques  😉 (Pour ceux que ça intéresse, les paramètres des photos choisis par le guide sont: ISO 400, F/4,5 et 1/50s)

Nous avions réservé les deux Canyons (lower et upper), mais au vu de notre mal de crâne à la fin de la visite du premier, nous n’avons pas été au deuxième (je n’aurai pas supporté deux fois la même foule).

Antelope Canyon - Photo avec réglage
Antelope Canyon - Photo avec réglage
« 1 de 5 »

 

Nous avons poursuivi en allant à Horseshoe bend, un site magnifique! Il y a également beaucoup de touristes mais comme le site est assez grand, on ne se marche pas tous sur les pieds et le panorama en vaut largement la peine.

 

Lac Powell

Je dois bien avouer que le lac me tentait moins (j’étais vraiment obnubilée par la visite des canyons lors de la préparation du voyage).  Nous n’avons pas loué de bateau (les prix sont prohibitifs) ni été dans un tour organisé (les horaires n’allaient pas avec la visite des canyons). 

Nous avons quand même été jusqu’à la marina mais ce fut un arrêt inutile. En gros, c’est un grand parking avec un bâtiment abritant un restaurant et une boutique de souvenirs ainsi qu’une rampe d’accès pour les bateaux. Il n’y a même pas de beau point de vue sur le lac. Bref, à éviter si le bateau ne vous tente pas. Pour faire de belles photos, on a fait un arrêt un peu plus loin à la Scenic view.

Lac Powell - Vue de la Scenic View
Lac Powell - Vue de la Scenic View
« 1 de 4 »

 

Il est possible de se baigner dans le lac. Nous avons été poser nos serviettes sur des rochers à Chains area (près du barrage).

Page

On a logé dans la ville de Page, proche des canyons et du lac. Vous pourrez y trouver toutes les chaînes de fast foods, motels et supermarchés imaginables. Mais il y a aussi quelques restaurants indépendants. Nous avons été manger à Slackers. L’endroit en lui-même ne paie pas de mine, c’est situé sur un parking de centre commercial. Mais leurs hamburgers et les onions rings étaient vraiment délicieux.

Utah

Nous nous sommes aperçus qu’on était tout doucement en train de monter en altitude car la température s’est considérablement rafraîchie et les nuages étaient fort bas (le fait que l’altitude soit affichée sur les panneaux à l’entrée des patelins aurait dû nous mettre la puce à l’oreille 😉 ). Après la pause lunch à Hatch au café Adobe qui servait de très bons burgers de poulet, on a été surpris par un véritable déluge! C’est bien simple on ne voyait plus à deux mètres. On a réussi tant bien que mal à rouler et à atteindre le visitor center de Bryce Canyon en même temps qu’une éclaircie.

Bryce Canyon

Après avoir posé des questions aux rangers sur les randonnées possibles et la météo,  et avoir la confirmation que l’accalmie allait se maintenir, on se lance dans la descente du canyon en commençant la Navajo loop.

Bien évidemment, c’est quand on est en bas et qu’on approche de la moitié du parcours que le déluge recommence (Merci les rangers!). On commence par s’abriter sous un arbre jusqu’à ce que l’orage commence. Là, tous les conseils sur ce qu’il faut faire et ne pas faire lors d’un orage remontent avec angoisse. Surtout  « Ne pas se mettre sous un arbre » …mais que faire quand on est entouré par des arbres? 😯 On finit par bouger pour essayer de trouver un abri plus sûr. Comme on est dans un canyon, l’eau dévale des hauteurs et on doit jouer les Indiana Jones pour traverser un torrent formé par la pluie. On finit par se réfugier sous un gros rocher avec d’autres pauvres âmes trempées comme nous. On profite d’un moment où la pluie se calme pour finir la marche et retourner à la voiture tout dégoulinant (Ai-je mentionné que c’était le jour de mon anniversaire 😐 ).

 

Bryce Canyon sous la pluie
Bryce Canyon sous la pluie
« 1 de 2 »

 

Forcément c’est le jour où on est trempé jusqu’aux os et frigorifié qu’on a réservé une cabane spartiate dans un camping… Quel bonheur de découvrir que la cabane est équipée d’un chauffage électrique!

Une fois réchauffé, séché et que la pluie a cessé, on décide de partir manger. Et là toute la mauvaise humeur de la journée s’envole car la pluie a laissé place à une lumière de coucher de soleil pour le moins surréaliste!

 

« 1 de 3 »

 

Petit conseil : si vous décidez de loger dans des campings, certains d’entre eux proposent la location de sac de couchage. Ceci permet de voyager plus léger sans devoir apporter votre matériel, à part un oreiller (nous avions opté pour les oreillers gonflables de chez Decathlon. Niveau confort, ben c’est un oreiller gonflable mais ça à l’avantage de ne pas prendre de place dans la valise). Bien entendu, si vous comptez dormir souvent en camping, c’est plus rentable de prendre son propre matériel de couchage!

Le lendemain matin, Bryce canyon était bien différent à la lumière du soleil. On est émerveillé par tous les hoodoos orangés qui se dessinent jusque l’horizon.

 

Bryce Canyon
Bryce Canyon
« 1 de 6 »

 

Malheureusement, nous n’avons pas eu le temps de nous lancer dans une autre randonnée car 4 heures de route nous attendait. Direction… Salt Lake City!

 

Salt Lake City – la ville des mormons

 

C’était aussi une des étapes très attendues de notre voyage. Depuis la série « Big love » avec le regretté Bill Paxton, j’étais assez curieuse de voir la capitale de l’Utah et d’en savoir plus sur la religion mormone. En arrivant, une surprise de taille nous attendait, c’était leur réunion bisannuelle. Donc pour tout ce qui était mormon, on a été servi.

Bon soyons clair, à part pour ce qui est bâtiments liés à la religion (et le lac salé), Salt Lake city est une ville américaine sans grand intérêt…

Le point central de la ville est Temple square qui est construit autour du temple dans le centre-ville. Autant le savoir, le temple ne se visite pas. Même les mormons doivent avoir des autorisations spéciales pour pouvoir y pénétrer. Les autres bâtiments se visitent. Malheureusement, vu les festivités, les centres de recherches généalogiques étaient fermés  😥 (Ce n’est pas qu’on avait envie de faire des grandes recherches mais j’aurais quand même aimé pouvoir taper mon nom et voir ce qui allait en sortir). Le musée sur l’histoire mormone était, quant à lui, ouvert. Il y a un petit film sur la vision du prophète Joseph Smith et des salles expliquant les différentes grandes étapes historiques de cette religion. Pour avoir une explication complète sur cette religion, ce n’est pas la bonne adresse mais le moins que l’on puisse dire c’est qu’ils ont investi dans la scénographie!

 

Temple Square - Le temple
Temple Square - Le temple
« 1 de 7 »

 

Sachez que les mormons sont prosélytes (et donc très sympathiques) et ont des missionnaires dans le monde entier. Donc lorsqu’ils vous demanderont votre adresse, essayez d’esquiver en restant poli au risque d’avoir des visites chez vous à votre retour. Une astuce est de dire que vous allez y réfléchir et que vous avez leur site internet sur la brochure qu’ils vous ont donnée, c’est une façon polie de refuser. Soit dit en passant, si vous avez des questions à poser sur cette religion, n’hésitez pas (en restant respectueux bien entendu). Si vous souhaitez plus d’informations sans parti pris, je vous conseillerait néanmoins de multiplier vos sources. Dans les bâtiments de Salt Lake City, la religion est évidemment présentée sous son meilleur jour  😉 

En temps normal, des visites du square sont organisées dans de nombreuses langues. Nous n’avons pas pu en bénéficier comme c’était un moment particulier pour eux mais une soeur missionnaire francophone est venue nous donner des explications.

En dehors des édifices mormons, Salt Lake City compte aussi, entre autre, le capitole de l’Utah et deux énormes centres commerciaux.

 

Capitole de l'Utah
Capitole de l'Utah
« 1 de 3 »

 

Quoique les mormons ne boivent pas d’alcool, de nombreuses microbrasseries ont ouverts leurs portes à Salt Lake City (si les mormons sont majoritaires en Utah, ce n’est pas le cas à Salt Lake City). On a été mangé à la Red Rock brewing company (un burger bien évidemment).

On a également été mangé au Cheese Cake Factory (fan de The Big Bang Theory oblige  😉 ). Alors la déco n’a rien à voir avec la série, c’était en fait un restaurant assez « luxueux » (Etats-Unis parlant) et la nourriture était très bonne.

Petite parenthèse sur la nourriture aux Etats-Unis: avant de partir, j’étais un peu inquiète concernant la nourriture là-bas et… j’avais raison. En fait manger « sainement » coûte très cher. Il faut compter environ 40 dollars pour un steak avec une pomme de terre au four (et ce n’est pas forcément ma définition de nourriture saine 😉 ). Et les alternatives au restaurant ne sont pas légion. Une fois j’ai tenté le filet de poulet, brocoli, purée et comment dire… Le poulet était fade, le brocoli simplement cuit à l’eau et la purée pas top, tout ça pour la modique somme de 24 dollars… Disons que le burger est quand même gustativement plus tentant et moins cher!

Antelope Island

A ne pas confondre avec Antelope Canyon  😉

Comme le nom de Salt Lake City l’indique, la ville se situe près du grand lac salé. Pour aller le voir, nous avons été au « Antelope Island State Park» qui abrite des antilopes mais aussi… des bisons!

 

Antelope Island - Buffalo point
Antelope Island - Buffalo point
« 1 de 8 »

 

Après un arrêt au visitor center, histoire d’avoir une carte et d’admirer quelques photos pédagogiques sur la manière de ne pas énerver un bison (spoiler alerte: quand ils vous chargent, c’est que vous êtes trop près  😆 ), on monte jusque Buffalo point pour avoir une vue en hauteur du lac et de la presqu’île.

Petite chose à savoir : à certaines périodes de l’année, la presqu’île est envahie de moucherons qui  piquent et peuvent gâcher votre plaisir (d’ailleurs quand vous traverser le lac sur la route menant à l’île, votre pare-brise va être tâcheté de ces sales petites bestioles). N’oubliez pas votre répulsif (ils en vendent aussi dans la boutique de souvenir situez au point d’info du parc).

Nous avons poursuivi par une randonnée à l’intérieur des terres car on espérait pouvoir y voir des animaux. Nous avons vu une antilope et un bison de loin, ce n’est pas un palmarès très glorieux pour 10 km de marche.

Nous nous sommes ensuite aventuré sur les routes de l’île en voiture pour approcher les bisons et faire ressortir mes talents de paparazzi (je pense que j’ai au moins une cinquantaine de photos du même bison  :-D)

 

Antelope Island - un bison...
Antelope Island - un bison...
« 1 de 9 »

 

Les plus téméraires peuvent tenter de nager dans le lac. Le sel laisse une drôle de sensation sur la peau ainsi que des traces blanches. Une douche est nécessaire après la baignade  😉

On passe notre dernière soirée tranquillement à Salt Lake City avant de prendre la route direction… La Californie!

Adresses à retenir:

A visiter – A voir: 

  • Antelope canyons – Lower et upper à Page (Arizona)
  • Lac Powell (Arizona et Utah)
  • Bryce Canyon (Utah)
  • Temple square à Salt Lake City: Le temple, Assembly Hall, le tabernacle, etc.
  • Le Capitole à Salt Lake City

Pour manger:

Pour loger:

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire